Vacances à l’île de Ré #1

Bonjour à tous!

Cet été, j’ai décidé de faire découvrir à mes enfants là où je passais tout mes étés avec mes grands-parents. Un endroit que je chéris au plus profond de mon âme… ou au moins autant que ça! Les souvenirs que j’ai de cette île sont impérissables. L’air iodé… L’odeur des tamaris au soleil… les parties de pêches, et bien sur mes grands-parents que j’aime de tout mon cœur!

Aussi, j’aime tellement cet endroit qu’il fallait que mes enfants voient tout ça. Nous y sommes partis 5 jours et 4 nuits avec notre camion aménagés.

je vais donc vous raconter cette première journée dans cet article en partageant des photos, les autres journées feront l’objet d’autres articles.

Nous sommes donc arrivés un dimanche avant midi à Loix. La marée allait être basse vers 13H ce qui était parfait pour partir à la pêche à pied juste après le déjeuner.

Et là, stupeur! Notre terrain de camping ( où nous avons le droit de rester la journée mais pas la nuit depuis Xynthia) n’était plus accessible par l’entrée habituelle, les haies tellement épaisses que je ne pouvais pas y aller en camion… mon cœur s’est  brisé… mon enfance et le cocon de mes souvenirs en ont pris un coup… mes grands-parents m’avaient prévenus mais je ne pensais pas que cela aurait autant changé.

Le terrain de camping qui disparait à cause de la progression des haies…

Faisant bonne figure devant mes enfants, nous nous sommes installés sur le terrain d’en face qui avait été dégagé pour faire un pic-nic.

Nous avons gravis le petit chemin qui mène à la digue et j’ai enfin retrouvé des souvenirs familiers. L’odeur si particulière des tamaris mélangée à celle du sable chaud et ce paysage de marée basse que j’ai arpenté si souvent à la recherche de bigorneaux, palourdes et crevettes grises.

J’ai pu initier mes enfants à la pêche aux crevettes et qu’est-ce que j’ai ris! Il a fallu leur montrer où chercher, puis comment manier l’épuisette et enfin prendre son courage à deux mains pour oser les prendre dans la main afin de les mettre dans le seau.

Il y a eu des cris et des pleurs de peur face aux crabes qui sont, pourtant, inoffensifs.

A la fin de la journée mes enfants étaient épuisés mais ravis! Cette pêche à pied dont on a tellement parlé fut un succès! Merci à l’air de la mer!

La pêche miraculeuse!

La suite… au prochain épisode!

Belle journée à tous!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s